• ADMIN

Compte rendu CSE CENTRAL FÉVRIER




ACTIVITÉS DE L'ENTREPRISE

>Nous avons demandé de clarifier le message concernant la fermeture autorisée des magasins à partir de 17 h 45. En effet entre le fait de ne pas autoriser l'accès à 17h45, l'autorisation d'ouvrir jusqu'à 18h, le fait de ne plus encaisser de clients après 18:00, etc... tout cela peut être source de conflits et d'incivilités que les salariés devront subir.

>La Direction ne semble pas ouverte à la demande d'informations complémentaires sur les franchises, et pourtant ce sont des ouvertures qui vont s'amplifier par la suite.

>Une communication sur les bonnes pratiques à adopter en cas de neige, a été envoyée aux magasins concernés. >Le chèque d'environ 286000 euros a été remis hier matin à l'association étudiante LAFAGE en faveur des épiceries solidaires Agoraé.Un abondement en produits a été effectué par Picard.



POINT COVID

Les nouvelles mesures:

>Couvre-feu à 18 h avec autorisation de l'entreprise d'ouvrir jusqu'à 18h.

>Les masques de catégorie 1 sont désormais obligatoires et nous ne pouvons malheureusement pas faire la distinction avec les autres masques et les imposer. Il a été demandé une plus grande affiche en couleur sur le port du masque afin de bien informer les clients des bonnes pratiques.

>Il n'y aura pas à ce jour de masque FFP2 de distribués.

>Nous avons renouvelé la demande de communication sur la non-dilution du produit de désinfection Alyster contrairement à ce qui est préconisé dans l"e-formation COVID.

>Plus de lingettes désinfectantes envoyées, il faudra utiliser le vaporisateur et du papier pour nettoyer toutes les surfaces.

>1 collaborateur en télétravail peut venir sur site une fois par semaine.

>Il est désormais autorisé à déjeuner au bureau afin de limiter les possibilités de contamination.



PÉRIODE DE PRISE DES CONGÉS PAYÉS

>La période de prise des CP est fixée du 1er Mai au 7 Novembre 2021.

Pendant cette période il est "préconisé" que chaque salarié pose 4 semaines de congés dont 3 semaines consécutives.

Le planning des congés payés pour cette période doit être validé et affiché au plus tard le 1er Avril 2021.


>La prise des CP n'est pas autorisée sur les semaines de fortes activités:

Pour la filière magasin ce sont les semaines de fin d'année

Pour a filière LAD ce sont les semaines de la rentrée scolaire et de fin d'année

Pour l'atelier de conditionnement ce sont les semaines de fin d'année.

Pour les fonctions supports, cela dépendra des différents services.


>L'ordre de départ reste celui du légal en cas d'impossibilité d'aboutir à une organisation:

Situation familiale

Période de prise précédente

Ancienneté

Présence au foyer de personne handicapée ou en perte d'autonomie.



CHRONOFRESH

Le partenariat se poursuit donc avec une sécurisation du process.

Cela a permis de recruter de nouveaux clients, ainsi que de réactiver d'anciens clients inactifs.

Nous resterons vigilants sur l'internalisation/externalisation du service LAD (Livraison à domicile) propre à l'entreprise.



CLICK AND COLLECT ET DELIVEROO

>Le déploiement du Click and collect se fera dans un premier temps sur 300 magasins.

Ce sera pour l'instant la version préparée par la LAD (Livraison A Domicile), car le système informatique pour la version préparée par les points de vente ,n'est pas encore au point.


>Le test Deliveroo continue sur 17 magasins principalement sur Paris et sa couronne.

Un démarrage correct tant en termes de commande et de chiffre d'affaires.

Nous avons encore une fois alerté la Direction sur les moyens attribués pour gérer cette nouvelle tache.

Encore beaucoup de dysfonctionnement et des points à améliorer tant au niveau de Picard, qu'au niveau de Deliveroo (glacière, livraison trop lente, volume trop grand etc...)



BUDGETS DU CSE CENTRAL

Les budgets du CSE Central ont été validés.

Par souci économique et environnemental, il se pourrait que tous les catalogues soient digitalisés.

Une activité sociale inédite est en cours de réflexion.





SITUATION FINANCIÈRE ET ÉCONOMIQUE DE L'ENTREPRISE

>le Comité Social et Economique est consulté sur la situation économique et financière de l'entreprise. Dans le cadre de cette consultation, le Comité émet un avis.


Au vu du rapport présenté par son expert, le Comité relève avec satisfaction la performance commerciale 2019-2020 réalisée par les équipes Picard. D’une part, la croissance magasin à constant d’avril à janvier, qui représente une très belle performance commerciale de l’année 2019-2020 avant la crise sanitaire. D’autre part, dans un contexte de crise sanitaire, Picard a su répondre à la forte demande des consommateurs pendant les mois de févier et mars 2020, ce qui a permis une croissance exceptionnelle en magasin à constant sur ces 2 mois.


>A qui profite ces bons résultats ?

Le comité ne peut que constater qu’en plus de financer le LBO, les résultats de Picard Surgelés continuent à être distribués aux actionnaires finaux.

Au vu des montants colossaux, on ne peut que s’interroger sur ce qu’aurait pu devenir Picard Surgelés si ces sommes avaient pu être investies dans de meilleures conditions de travail et de rémunération pour les salariés. dans le développement, les magasins et l’informatique.

La pression financière du LBO et les exigences financières des actionnaires qui en veulent toujours plus contraignent les investissements humains et matériels dans l’entreprise nuisant à son développement. Au vu des résultats de l’entreprise, les élus ne peuvent que regretter qu'une grosse partie de la trésorerie dégagée ne soit investis.


Des projets intéressants sont actuellement en cours mais les moyens suffisants ne sont pas alloués pour les réaliser dans de bonnes conditions tant sur le développement commercial (nouveaux services, développement des canaux de distribution) que sur l’amélioration des outils informatiques et systèmes d’information ainsi que la simplification de la vie en magasin ce qui permettrait d’améliorer significativement les conditions de travail pour l’ensemble des salariés.


>Quel a été le retour pour les salariés ?

Le Comité souligne encore une fois que la fin de l’année 2020 a été très difficile pour les salariés et salue l’engagement des salariés Picard qui par leur présence ont permis à l’entreprise d’assurer sa fonction de commerce essentiel, dans un contexte de crise sanitaire très anxiogène où, il faut le rappeler, très peu d’informations vérifiées étaient disponibles sur le virus et où le matériel de protection n’était pas encore disponible pour les salariés de la « deuxième ligne ».

- Le niveau de la participation 2019-2020 ne reflète pas les performances réalisées et reste stable par rapport à l’année précédente.

- L’accord d’intéressement a permis le déclenchement d'intéressement trimestriels et annuel en 2019-2020 mais l’enveloppe étant limitée, il ne permet pas de récompenser les surperformances exceptionnelles.

- A la suite des incitations du gouvernement, les salariés exposés ont pu bénéficier d’une prime Covid d'un montant de 1 000€ proratisée au temps de présence.

Suite à ces constats, le Comité ne peut que déplorer que les efforts réalisés par les salariés sur cette période n’apportent qu’une rémunération ponctuelle supplémentaire à répartir sur plus de 5 000 salariés. Ce montant paraît bien faible face aux performances commerciales, aux moyens financiers de l’entreprise et aux montants ponctionnés par les actionnaires.

Les performances commerciales et résultats actuels s’annoncent encore plus exceptionnels.

Au vu des résultats, les élus attendent de leur Direction un geste significatif pour une rémunération plus juste des salariés qui ont montré une nouvelle fois qu’ils ont été présents et performants dans les périodes les plus difficiles tout au long de l’année 2019-2020 et de l’année 2020-2021.


>A quand un partage équitable pour les salariés ?

Les résultats de l’entreprise sont le fruit du travail de l’ensemble de ses salariés et ne doivent pas profiter uniquement au management et aux actionnaires. Dans les périodes où la dynamique commerciale et les résultats ne sont pas conformes aux attentes, la Direction s’en sert comme excuse pour limiter les moyens alloués et les augmentations à des niveaux très faibles. Aujourd’hui, tous les signaux sont au vert, les salariés ne comprendraient pas une nouvelle proposition à moindre coût de la Direction.

Le Comité demande des moyens humains supplémentaires ainsi que des moyens matériels plus modernes et plus efficients. Le Comité réclame également que les NAO puissent conduire à un niveau d’augmentation acceptable pour l’ensemble des salariés et en ligne avec les performances de l’entreprise. Dans un contexte de croissance soutenue, les salariés n’ont-ils le droit qu’à une stagnation sociale ?


COMPTE RENDU COMMISSION FORMATION

3 pôles au service développement des compétences:

la marque employeur, attraction des talents et QVT , les compétences ventes les compétences fonctions support


Bilan depuis la réforme de la formation 2014

1958 stagiaires ont eu au moins 2 formations en présentiel

126 stagiaires ont eu 1 formation en présentiel

72 stagiaires n'ont eu aucune formation en présentiel


Bilan après 9 mois de formations 2020-2021

383 stagiaires en hors réseau et 261 stagiaires en réseau

Au vu du contexte sanitaire, seulement 1 mois et demi de formation en présentiels, avec pour conséquence le développement accéléré des actions à distance.


De nouveaux projets sont en cours comme l'intégration des CDD, le module management, le module "gestes et postures" magasin, atelier et LAD, la formation "télétravail",


Le second étage à Issy Les Moulineaux a eu un relooking avec son espace détente, sa cuisne, etc... place à l' Atelier Picard.



COMPTE RENDU CONSEIL DE SURVEILLANCE HSBC

5 fonds d’épargne sont présents chez Picard :

HSBC Monétaire

HSBC diversifié responsable et solidaire

HSBC EE équilibre

HSBC obligations euros

HSBC actions responsables