• ADMIN

Le distributeur de produits surgelés Ecomiam poursuit son expansion

L’enseigne de distribution de produits surgelés Ecomiam, qui a fait son entrée en Bourse fin 2020, a signé une année 2021 en forte croissance. Des performances vont de pair avec le déploiement du parc.




Ecomiam continue sur sa lancée. Le distributeur de produits surgelés, créé en 2009 et qui occupe la 3ème place du podium derrière Picard et Thiriet, poursuit sa croissance en 2021. Selon les comptes arrêtés au 30 septembre 2021, Ecomiam enregistre un chiffre d’affaires de 36,2 millions d’euros, en progression de 57,4 % et de 6,6 % à périmètre constant. Son excédent brut d’exploitation s’établit à 1,3 million d’euros (+84,1 %). Des performances soutenues, qui s’expliquent, entre autres, par le déploiement du parc. A fin décembre 2021, le distributeur comptait 63 magasins, basés sur un modèle d’affiliation, dont 29 ouvertures sur l’année. « Le succès des magasins dépend des régions mais nous arrivons rapidement à créer une clientèle fidèle », se félicite Daniel Sauvaget, PDG de l’enseigne. Surtout développé sur l’arc Atlantique, Ecomiam veut continuer son expansion sur le reste du territoire tout en se focalisant sur les villes de taille moyenne. « En 2022, il y aura probablement moins d’ouvertures qu’en 2021 mais nous serons au-dessus de 20 inaugurations », explique le PDG. Une des raisons : le manque de disponibilité de certains matériaux de construction. Mais le PDG indique être dans le tempo pour remplir ses objectifs 2025 : atteindre un chiffre d’affaires de 110 millions d’euros et un parc de 125 points de vente.


L’accroissement du réseau fait donc partie des priorités d’Ecomiam. Et si le distributeur propose du click & collect dans tous ses magasins et un service de la livraison à domicile sur l’ensemble du territoire avec son partenariat avec Chronofresh, ces canaux, qui ne représentent pas plus de 5% du chiffre d’affaires, ne vont pas être soutenus pour le moment. « L’acte d’achat dans nos magasins n’excède pas 5 à 8 minutes contre une vingtaine pour la GSA. Le click & collect est donc moins pertinent sur notre marché mais c’est important de pouvoir proposer ce service à nos consommateurs. Par ailleurs, le manque de notoriété de notre enseigne pèse sur les performances de la livraison à domicile. Pour le moment, nous n’avons pas prévu d’investir dessus et nous nous concentrons sur le développement des magasins physiques », détaille le PDG.


Economie de plastique Outre son réseau, Ecomiam va accélérer sa démarche RSE. Si le distributeur propose déjà l’origine France pour 100 % de ses références avec ses 100 fournisseurs, il est en train de travailler sur la réduction de ses emballages. « Avec notre plus gros fournisseur de légumes (3/4 de nos volumes), nous avons développé un nouveau pack avec 16 % de plastique en moins, soit une économie d’1 tonne par an », détaille Daniel Sauvaget. Il a également réalisé un bilan carbone de ses magasins. Résultats : 55 % d’émission de gaz à effet de serre en moins qu’un point de vente de la GSA d’une surface similaire. Et pour compenser ses émissions, il a décidé de s’associer au monde agricole en plantant des haies pour favoriser la biodiversité. Des résultats et des engagements qui suscitent de l’intérêt : depuis septembre 2020, Ecomiam reçu près de 1 400 candidatures pour l’affiliation. CAMILLE HAREL

Source : https://www.lsa-conso.fr/le-distributeur-de-produits-surgeles-ecomiam-poursuit-son-expansion,401631

16 vues0 commentaire