• ADMIN

Compte rendu CSE C Mars 2021

Dernière mise à jour : 31 mars 2021



Activités entreprise


*Nous sommes encore sur une tendance très forte de CA.

*Nous souhaitons bien évidement que les salariés puissent se reposer après cette année de crise sanitaire. Nous alertons encore une fois la Direction sur les conditions de pose des RECR, RECM, CP et les remplacements adéquats qui en découlent.

*A partir de demain lancement des entretiens de developpement et professionnel avec un module disponible et guide d'entretien.

Chaque collaborateur aura un temps de préparation d'une heure à saisir sous le motif FORM. Nous avons alerté sur la nécessité d'avoir des heures de remplacemt des salariés qui seront en entretien.

*La Direction des Services Informatiques se répartira en 2 départements.

*La Supply chain sera renforcée à partir du 17 Mai par un nouveau directeur.


Point Click & Collect et Deliveroo


Les membres du CSE central ont pris connaissance de la présentation communiquée par la Direction par laquelle ils sont informés de manière très imprécise des résultats de la phase « test » d’un partenariat avec Deliveroo ainsi que d’un projet de déploiement du Click & Collect après une phase « test ».


Il est en effet incontestable que ces partenariats constituent des projets importants relevant de la marche générale de l’entreprise avec des conséquences en matière économique et financière et sur les conditions de travail des salariés et qu’ils ont été décidés au niveau de l’entreprise et


Concernant le Click & Collect

*D'ici fin Avril 2021 près de 300 magasins effectueront le C&C "préparation entrepôt". Le déploiement sur le reste du réseau en version "préparation magasin" doit attendre des améliorations informatiques d'ici la fin de l'année.

*Afin d'aider les équipes magasins, de la documentation, réunions et formations sont mis en place.

*Les lieux de stockage pourront être en surface de vent, en réserve (armoires ou bacs) ou en chambre froide (roll).

*Pas de nécessité d'avoir 2 tablettes dans chaque magasin déployé.

*Les premiers résultats montrent une bonne performance dans les bassins PARIS et SUD.

*Attention le chiffre d'affaires des magasins effectuont le C&C "préparation entrepôt" ne sera pas réinjecté dans celui du magasin.

*Nous avons alerté sur les moyens humains à accordés aux magasins afin d'assurer les nouvelles charges de travail découlant de ce nouveau service.


Concernant Deliveroo

*La phase de test se terminera mi Avril.

*Actuellement la performance de ce service est plus accrue dans l'ouest de Paris et dans le 92.

*Les clients sollicitent plus Deliveroo autour de la pause méridienne.

*À partir d'aujourd'hui 2 magasins testent le C&C en passant par la plateforme Deliveroo.

*Nous avons encore alerté la Direction sur la non-attribution d'heures aux magasins testeurs afin d'absorber ces nouvelles taches.



Point COVID


*A ce jour 19 départements sont confinés toute la semaine. Le couvre feu est désormais à 19h.

*Un collaborateur positif au COVID doit être isolé pendant 10 jours.

Un collaborateur cas contacts doit être à l'isolement pendant 7 jours.

*Pour ceux qui sont en teletravail, ils ont toujours la possibilité de venir sur site 1 fois par semaine avec accord de leur manager.

*Pour les parents qui ne peuvent télétravailler et qui doivent garder leur enfant suite à une fermetture scolaire, vous pouvez demander un arrêt via l'espace collaborateur Picard et transmettre votre justificatif au service paie.

*Une dotation de masques en tissus a été faite aux salariés des fonctions supports.

*Nous avons demandé la possibilité d'équiper les points de vent d'au moins un autotest quand ils seront disponibles.



Information et consultation sur les orientations stratégiques


Suite aux diverses informations le CSE émet le présent avis en vue de sa transmission au Conseil de Surveillance de l’entreprise et en attend une réponse argumentée. À la suite de cette communication du Conseil de Surveillance, les élus auront un droit de réponse.


Tout d’abord, le Comité a apprécié que l’information communiquée dans le cadre de cette consultation ait été plus complète et plus intéressante que les années précédentes, notamment avec l’intervention de plusieurs membres du CODIR. Le Comité souhaiterait que l’année prochaine, plus de temps soit alloué aux débats.


A travers ce qui lui a été présenté, le Comité note également cette année un certain dynamisme en rupture avec les années précédentes dans un contexte de changement d’actionnaire et de PDG. Toutefois, le Comité exhorte la Direction et les membres du Conseil de Surveillance à ne pas tomber dans les travers habituels de l’entreprise : les moyens devront être suffisants, tant humains que matériels, pour atteindre les objectifs présentés. Le comité fait remarquer que trop souvent ces dernières années les objectifs d’investissement et de développement ont été contraints par des questions financières (paiement des dividendes, remontées de cash, etc.).


Dans ce contexte de multitude de projets à mettre en place, les élus constatent

aujourd’hui une forte sollicitation des salariés à des jours/horaires qui ne tiennent pas compte de leur activité opérationnelle principale en magasin. Les élus demandent une meilleure adéquation de l’organisation de ses réunions avec leur activité et également plus de formalisme dans la planification avec la création d’un motif de saisie pour les réunions et les formations.


A l’inverse, en tant que représentants du personnel, les élus demandent à être plus sollicités, en amont de la mise en place des projets pour une meilleure prise en charge des problématiques terrain.


Certains projets appellent toutefois à la vigilance du Comité :

 Le développement du Click & Collect :

Le Comité considère que ce développement doit être bien préparé en amont en termes d’organisation du travail et d’effectifs pour assurer le bon fonctionnement de ce nouveau service. Les élus regrettent ne pas avoir été associés à la 1ere phase de test et demandent à l’être dans le cadre de la réflexion en cours et future autour de ce projet.


 Le développement de la franchise :

Même si le développement d’un réseau complémentaire de petits magasins en franchises, qui ne seraient pas rentables pour l’entreprise, peut s’entendre, les élus rappellent que la croissance du parc en propre est la base du développement de l’entreprise.

Les élus appellent à favoriser le plus possible l’extension du réseau en propre.

Le Comité sera extrêmement vigilant quant au développement de master

franchises.


 La Direction entend cette année revoir son calcul de la productivité en

magasin assistée par un cabinet spécialisé. Cela fait des années que le

Comité demande que l’ancien calcul, complètement désuet, soit revu.

Toutefois, les élus seront très attentifs au déroulement de ce projet et

demandent que le CSE magasin et le personnel magasin y soit associé En

effet, la définition de ce nouveau calcul aura des conséquences majeures sur

les effectifs, le travail en magasin et sur les conditions de travail.


Le Comité interpelle les membres du Conseil de Surveillance sur les points suivants :


 Depuis plus de 20 ans l’entreprise évolue dans un cadre financier contraint

extrêmement exigent, lié aux LBO successifs avec des leviers de plus en plus

importants, aux dépens du bon développement de l’entreprise, des conditions

de travail et de rémunération des salariés. Cette contrainte financière a limité

les investissements passés nuisant au développement de l’entreprise à

travers notamment l’obsolescence des outils et systèmes informatiques au

sein de l’entreprise. Au vu de ce plan de développement ambitieux, les élus

insistent sur l’importance des investissements.

De plus, dans l'éventualité d'un nouveau refinancement, la dette du Groupe, déjà très élevée, serait augmentée et elle financerait notamment une nouvelle remontée de dividendes de plusieurs millions d'euros aux actionnaires finaux.

Le Comité interpelle le Conseil de Surveillance sur le niveau de la dette

financière, et des refinancements successifs font peser de contraintes supplémentaires au détriment du développement de l’entreprise, des conditions de travail et de rémunération des salariés.


 Les salariés ont su répondre présents tout au long de cette année 2020 très

difficile et éprouvante. Ils ont permis la réalisation des performances

exceptionnelles en 2020 et qui perdure en 2021. Au titre de FY20 avec un niveau de

participation stable et une enveloppe d’intéressement limitée, le retour pour

les salariés sur cette période s’est limité à une rémunération ponctuelle

supplémentaire de 4,5 M€ à répartir sur plus de 5 000 salariés. Comme le

Comité en a déjà fait remarque, ce montant est dérisoire et indécent face aux

performances commerciales, aux moyens financiers de l’entreprise et aux

montants versés aux actionnaires.

La Direction souhaite aujourd’hui revoir la structure des rémunérations en

magasin pour être plus en adéquation avec les responsabilités des salariés.

Les élus réclament de véritables moyens pour mettre en place une

rémunération plus juste de tout le personnel de l’ensemble des filières et des

augmentations à la hauteur des performances de l’entreprise qui sont le reflet

de des efforts, de l’implication et de l’investissement des salariés.


Avis favorable par l'unanimité des élus.



Compte rendu commission modulation


*Le point est reporté au prochain CSE Central, cependant un focus est effectué sur le traitement des compteurs RCR en fin de période.


*Pour rappel les heures de modulation restant en fin de période (Mai) sont majorées de 25% et deviennent des RCR.


*Ces RCR doivent normalement être pris avant fin Septembre de chaque année.

Si ces RCR ne sont toujours pas soldés en fin de période, alors seulement 3h30 seront recrédités en N+1 (selon la Direction).


Cette année 2020/2021 étant exceptionnelle des mesures exceptionnelles sont prises:

Les compteurs RCR< 7h doivent être soldés avant le 9 Mai.

Les compteurs > 7h doivent être soldés avant le 5 Septembre 2021



Résultats intéressement T3


*Il ne devrait pas y avoir d'impact des arrêts liés à la COVID sur les intéressements trimestriel T3 et T4. Si vous avez constaté une anomalie sur vos intéressements précédents, faites nous remonter votre cas afin que nous puissions demander une régularisation auprès des services concernés.


*Nous déplorons encore une fois que quelques magasins ne percoivent pas encore ni prime d'intéressement ni prime managériale au vu des efforts accomplis par tous depuis un an.


*Les 3 syndicats rappellent qu'ils ont demandé un supplément d'intéressement annuel. En effet l'envel