top of page
  • Photo du rédacteurADMIN

Debrief CSE Central septembre 2023


ACTIVITÉ ENTREPRISE

La nouvelle PDG de Picard viendra se présenter au prochain CSE central et les Responsables de magasins auront l'occasion de la croiser aux Rencontres.


Le chiffre d'affaires France à fin Août 2023 présente un ratio positif de +1.9% par rapport aux objectifs budgétaires avec :

-une activité soutenue par l'effet prix.

-encore un très grand retard sur la diversification (distributeur automatique) qui s'explique par les congés des étudiants et salariés au mois d'août.


Effectifs

À fin août, nous étions 4781 CDI et 1042 CDD

La CFDT Picard alerte sur le fait qu'il y eut moins de CDI et de CDD en août. Cela pourrait s'expliquer selon la Direction par les démissions d'étudiants et des contrats plus longs en CDD.


Nous avons eu les informations et été consultés sur l'avancée du projet de déménagement de la plateforme de Sorgue. La CFDT Picard s'est abstenue compte tenu des potentiels impacts sur l'emploi tant pour les salariés de la LAD que ceux de la STEF.



ACTIVITÉ SOCIALE

Les réservations pour la saison estivale ont très bien fonctionné en termes de remplissage, mais quelques déceptions sur les emplacements des mobil homes


Le travail sur les futures destinations des Voyages CSE 2024 est en cours et vous en saurez plus lors du prochain CSE Central


Enfin, les membres du CSE Central votent favorablement pour l'attribution de titres restaurant pour les secrétaires administratives.



INFORMATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE

La direction nous présente d'abord le bilan de l'exercice écoulé

Une belle année marquée par les performances des magasins et du digital, ponctuée par divers projets au service du chiffre d'affaires.


Même si les investissements ont été conséquents, la CFDT Picard déplore qu'ils soient insuffisants.

En effet, beaucoup de problématiques "froid" (climatisation en magasin, climatisation pour les livreurs LAD, etc) et "informatiques" (nombreux dysfonctionnements, moyens matériels, etc) perdurent, dégradent les conditions de travail ainsi que la qualité de vie au travail.


Concernant la partie budgétaire, elle reste ambitieuse, toujours portée par les magasins et le digital, avec des investissements à un niveau élevé.

La CFDT PIcard attire l'attention de la Direction sur la poursuite de l'effet prix et le phénomène de shrinkflation (réduire le poids des produits, tout en les vendant au même prix, voir plus cher) qui ne sont pas des bons signaux pour les consommateurs.



DÉSIGNATION REPRÉSENTANT HSBC

Le Conseil de Surveillance est l'organe de décision des Fonds Communs de Placement Entreprise dans lesquels est placée l'épargne des salariés. C'est un organisme qui s'assure de la qualité des mesures prises par la société de gestion.


Il prend des décisions concernant la vie du fonds, sa gestion. Il rend également des comptes aux épargnants, aussi appelés porteurs de parts. Sans l'accord du Conseil de Surveillance, aucune modification de règlement du fonds ne peut avoir lieu.


Le conseil se réunit au moins une fois par an. C'est l'occasion de dresser un bilan sur la conjoncture économique, sur l'état des marchés financiers et sur les performances des différents FCPE présents au sein de vos plans d'épargne salariale. L'occasion également d'échanger avec la société de gestion sur les orientations choisies.


Du côté de la CFDT Picard le représentant des salariés chez HSBC est Jacques Michaud.



HEURES SUPPLÉMENTAIRES ET COMPLÉMENTAIRES

Comme à son habitude, la direction nous présente les heures supplémentaires et complémentaires consommées lors du dernier trimestre.


📍La CFDT Picard réclame encore une fois la ventilation de ces chiffres, au moins par filière, car nous sommes en CSE central.

Mais c'est surtout pour cibler les établissements ou services en manque d'effectif afin d'embaucher ; et prévenir les accidents, Burnout etc...


📍 Là, nous ne pouvons que constater qu'il y a moins de salariés qui effectuent moins d'heures supplémentaires et complémentaires.

Ces baisses pourraient s'expliquer en comparaison à l'année dernière par:

-la "réduction" de la COVID

-la baisse des volumes à traiter

-'L'existence de plus de postes à pourvoir


📍 Enfin, nous ne pouvons que regretter notre perte de pouvoir d'achat à cause du système de modification, car seules les heures au-delà des 41h sont considérées "supplémentaires".

Cette modulation existe depuis des années suite à un accord d'entreprise dont la CFDT Picard EST NON SIGNATAIRE.

310 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page